Zéro déchet : la difficulté de savoir dire non

Une des premières règles du mode de vie zéro déchet est de savoir refuser. Nous sommes en effet constamment sollicités par les fameux emballages. "Bonjour, je suis le sac en plastique, prends moi s'il te plaît !" Il y en a quasiment partout. A nous de choisir les produits les moins emballés possibles et de par exemple refuser le sac que la vendeuse nous attribuera d'office avec nos achats. Facile me direz-vous ? Pas toujours malheureusement. Surtout pour les personnes timides comme moi. Je sais me dire non à moi-même (quoi que ...), mais ça se complique quand il s'agit de dire non à une tierce personne.


DIRE NON AU SAC PLASTIQUE

En général, je n'aime pas dire non. J'ai peur de déranger. C'est comme ça, c'est dans ma nature. Mais aujourd'hui, petite fierté personnelle, j'ai réussi à refuser le sac que me proposait la boulangère pour mon sandwich. Après un premier essai infructueux la semaine précédente (j'avais refusé un grand sac, et toute gentille qu'elle est, elle m'avait alors imposé un petit format à la place, et je n'avais pas osé refuser une deuxième fois), bref je suis venue aujourd'hui avec mon propre sac. Elle a rigolé, puis a déposé mes achats dedans. Victoire ! Ceux qui sont passés par là me comprendront.

Dans la société actuelle, refuser, c'est prendre le risque de passer pour quelqu'un d'excentrique, alors que ça devrait être un geste normal. C'est la même chose quand il s'agit de refuser un cadeau par exemple. C'est souvent très mal vu. Et c'est parfois compliqué de faire entendre son point de vue.

DIRE NON A SES PROCHES

Je pense à un autre exemple récent, les anniversaires de mes enfants. La maison déborde de jouets en tous genre. Cette année, pour éviter les cadeaux multiples (et leurs emballages inutiles), nous avons décidé qu'un gros cadeau commun serait parfait. Ce que nous n'avions pas prévu, c'est que les invités amèneraient chacun un cadeau supplémentaire, en plus de leur participation au cadeau commun. Essai raté ! Mais je ne désespère pas. L'année prochaine, je prendrai le temps d'expliquer clairement à nos proches pourquoi nous ne voulons plus d'un avalanche de cadeaux pour les enfants. Et j'espère qu'ils entendront notre message. On pourrait croire qu'il est plus facile de dire non à ces proches, mais je crois que c'est parfois le contraire, car on a peur de faire de la peine.

Finalement je pense que ce sont les débuts qui sont les plus difficiles. Une fois les habitudes en place et les proches au courant que notre démarche, nous auront déjà moins besoin de dire non. Et puis comme je me le répète souvent, nous y allons pas à pas. Ça prendra le temps qu'il faudra, mais nous réussirons à réduire nos déchets et à adopter un mode de vie plus respectueux de la planète.

Et pour vous, dire non a été difficile ou pas au début ? Racontez-moi vos expériences ! :)

Commentaires

  1. Comme je te comprends ! Je suis comme toi :p
    Et pour la boulangerie, comme en général j'y vais à pied, j'emporte avec moi mon tote bag et la boulangère a maintenant l'habitude :) et comme ses sachets sont biodégradables, hop au compost ! Prochaine étape : les serviettes intimes lavables !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) Mon problème c'est que j'oublie souvent de prendre mon tote bag. Mais à force je crois que ça va devenir un réflexe.
      Je serai curieuse de connaître ton avis quand tu auras tester les serviettes lavables. J'hésite encore. Et la cup ne me tente pas.
      Bisous

      Supprimer
  2. Sans forcément être dans le zéro déchet (même si je prends de bonnes résolutions pas à pas comme prendre mes propres sacs en magasin, utilisez la cup, des cotons lavables ...).

    Savoir dire non à toujours été difficile pour moi aussi ! Surtout dans mon travail, j'ai toujours peur que ça soit mal vu. Mais c'est important de s'endurcir avec le temps et de savoir dire non quand il le faut, comme tu l'as fait pour le sac plastique :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et je pense qu'avec l'habitude, ce sera de plus en plus facile de dire non. Merci pour ton commentaire :)

      Supprimer
  3. Je suis d'accord avec toi, le plus difficile c'est de refuser dans une vie zéro déchet ! Mais il fait aussi savoir s'organiser derrière et ça, ça prend du temps... Moi je le fais petit à petit. Je me promène presque tout le temps avec un tote bag désormais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, l'important est de faire les choses à son rythme, plutôt que de vouloir tout chambouler. D'ailleurs ça me rappelle qu'il faut que je laisse un tote bag dans ma voiture. Ça peut servir au cas où ! :)

      Supprimer
  4. Que c'est difficile de dire non, surtout à ses proches ! Je n'arrive même pas à dire à ma famille d'arrêter de me ramener des cadeaux de leurs vacances... Mais j'essaie de me forcer, sinon je me retrouve avec plein de trucs que je n'ai pas voulu à la maison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà, je trouve que c'est encore plus difficile de dire non à ses proches. Alors ici on fait les choses petit à petit. J'espère qu'ils comprendront à long terme, même si j'appréhende déjà le prochain Noël. ;)

      Supprimer
  5. Hello ! Heureusement, on ne propose plus de sacs plastique. Mais avant, j'étais un peu gênée de refuser. Après, j'ai commencé une fois à dire non et puis cela ne m'a plus poser de problème. Bises, à bientôt :) Veronika

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Veronika :) Depuis que les sacs plastiques jetables ont été interdits, beaucoup de commerçants distribuent maintenant des sacs plastiques plus épais, considérés comme réutilisables, mais tout aussi polluants, puisqu'ils n'ont pas une longue durée de vie et que beaucoup de personnes les jettent au même rythme qu'avant. Je trouve ça dommage que la loi ait pu être aussi facilement détournée ... Bises et merci pour ton commentaire !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés